pour 2021, LES QUELQUES FLACONS:

En blanc, il y aura seulement 3 cuvées:

Un aligoté, « les Alidorés » une cuvée dans laquelle j’ai mis tous les aligotés (les très vieux de 86 ans, et les jeunes de 26 ans) pour des raisons de volume évidemment. Le profile est encore une fois sur les agrumes, avec un mordant adorable ! Ils sont dans 2 tonneaux, pour une mise de printemps à priori.

les Alidorés 2021

« Watermelon man »

Un seul tonneau pour ce melon, surprenant cette année compliquée, il a prit le mildiou sur grappe, « de peur » comme ils disent en Muscadet ! A force de passages successifs de bicarbonate, d’eau de cendre et de gros sel entre les traitements au cuivre, j’en suis venu à bout, il a séché et les raisins étaient saufs de pourriture. Des notes très exotiques, une très belle acidité, pour un joli vin à venir.

la plus belle !
Watermelon Man 2021

 » Ch… « 

Ah les jolis chardonnay, des grains magnifiques, pas de problème de maladie, incroyable, mais le gel avait déjà tellement tout abîmé, 50/60% de pertes, et pour le reste, les raisins étaient millerandés, c’est à dire que les raisins étaient tout petit donc sans beaucoup de jus, mais très concentrés.

Cela fera donc un sacré jus, dense et puissant, avec son profile tendu et très mangue assez saisissant.

Ch… 2021

Pour les rouges, avec notre inévitable « Ripopée » de blanc et rouge, nous aurons 4 cuvées en 2021.

« la Ripopée »

Cette année, il s’agit en grappe entière d’aligoté à 60% et de gamay 40%, et immergé dans du jus de gamay qui fermente durant les 10j de cuvaison (j’ai asséché ma cuve de gamay pour faire une vraie carbo, et donc mis ce jus dans la Ripopé) .

la Ripopée 2021

« Gaamez« 

Comme dit précédemment, j’ai chois de faire une carbo pure, car la vendange bien que sévèrement triée à la vigne, ne me donnait pas envie d’extraire dans le jus, le black rot, et rot brun (des champignons qui ont le même résultat que le mildiou sur le raisin…) étaient présent, donc le choix était celui-ci.

Cela fera un jus aérien, avec des notes salines, et toujours ces poivres blancs que j’attends désormais avec impatience ! Les couleurs sont light ce millésime, mais c’est ainsi et cela ne me dérange absolument pas ! 2 tonneaux seulement….

Gaamez 2021

Les pinots m’auront donnés du fil a retordre au moment où je pensais être tranquille, en effet, en cette année de gel, les abeilles n’ont rien eu butiner depuis le printemps (acacia gelés, puis les fruitiers, et ainsi de suite jusqu’aux lierre …). Elles ont donc attaquées les raisins les plus mûrs, et bien que d’aucuns diront qu’elles n’ont pas la capacité à percer les baies, nous sommes aller les observer avec l’apiculteur voisin, et stupeur, elles avait tellement faim qu’a force de frotter (les pinots ont des peaux fines, surtout en cette année pluvieuse), elles y sont parvenues !

J’ai donc choisi de faire un premier passage pour ramasser ces raisins en triant drastiquement, puis j’ai fait une courte macération de 5 jours, pressée que je destinait à la Ripopée, mais qui s’est avérée si bonne qu’elle a réintégrée les cuvées de pinot.

la faim exige des moyens !

« Right Pinot »

Un jus frais et dense , sur des notes de fleur bleues, une belle énergie en devenir ! O retrouve ces petites fraises des bois qui jonchent les ceps au printemps ! Un unique fût de 600 litres….

« les Trognes de Pinot »

Cette année, le jus est surprenant de complexité, malgré une couleur légère, on sent une belle tension, dans un verre noir, il y aurait des surprises. Sa touche de réduction que je retrouve chaque année est rassurante, une belle réduction rassure …. 3 tonneaux malgré tout.

les Trognes de Pinot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *